Job étudiant : Pourquoi ne pas livrer des repas à vélo avec Deliveroo ou UberEats ?

Assis sur un vélo de ville et parcourant différentes adresses, les coursiers se reconnaissent par leur accoutrement et leurs sacs contenant les produits à livrer à leurs clients. Ces coursiers sont pour la plupart des étudiants travaillant pour des start-up spécialisées dans la food-tech comme Deliveroo ou UberEats. Ces coursiers ont le statut de micro-entrepreneurs, et bénéficient d’une flexibilité dans leur travail. Ils peuvent donc travailler selon leur disponibilité. Si vous cherchez un moyen pour arrondir vos fins du mois, alors pourquoi ne pas se donner à la livraison de repas en vous servant de votre vélo de route ?

Le métier de coursier livreur, de la flexibilité avant tout !

Le métier de coursier livreur permet avant tout à toute personne de travailler à des heures qui leur conviennent. Vous pouvez travailler à temps plein ou à mi-temps. Ce type de métier peut vous permettre de mettre de l’argent de côté pour réaliser vos projets. De nombreux étudiants ont réussi à financer leurs études grâce à ce job qui se veut souple et moins contraignant.

C’est la flexibilité de ce travail qui attire de plus en plus de personnes, car on travaille quand on veut. Il est permis au cycliste de choisir librement la masse horaire qu’il souhaite en s’inscrivant sur le planning en ligne au créneau horaire. Il faut surtout aimer rouler plusieurs heures pour faire le travail. Faire du sport tout en gagnant de l’argent, c’est bien possible. Si vous avez un vélo urbain, n’hésitez donc pas à vous lancer.

Un salaire intéressant pouvant atteindre les 3 000 €

Le salaire d’un coursier est calculé en fonction du nombre d’heures réalisé au bout d’un mois. Cependant, un livreur peut facilement gagner entre 3 100 et 3 600 € par mois, s’il travaille environ 40 h/semaine. Ce montant représente le salaire brut du livreur. Il faut donc prévoir les charges sociales.

Les livreurs ne se contentent pas de leurs salaires, puisque des bonus financiers viennent s’ajouter sans oublier les dons financiers des clients. Pour mieux gagner sa vie, il faut également être prêt à parcourir de nombreux itinéraires à vélo.

Le job de livreur à vélo, un métier sans pression

Le job de livreur est avant tout un métier moins stressant, car cela n’implique pas d’énormes exigences en dehors du port obligatoire de t-shirt et du sac à dos fourni par l’entreprise et portant leur marquage. Il s’agit en réalité d’un travail qui garantit au coursier une certaine indépendance vis-à-vis de son employeur. Cette possibilité n’est cependant pas observée dans toutes les boîtes. Certains employeurs n’hésitent pas à faire un suivi rigoureux de l’activité de leurs coursiers, du port des vêtements à l’état des pneus vélo en passant par le respect des heures de travail. Le port des tenues réglementaires et la possession des accessoires vélo sont de mise.

Ce qu’il faut savoir sur les plateformes Deliveroo et UberEats

Les plateformes Deliveroo et UberEats font partie des pionniers du food-tech à l’heure actuelle.

  • Deliveroo

Deliveroo est une plateforme spécialisée dans la livraison de repas. Elle utilise la bicyclette comme mode de locomotion et propose des courses fréquentes avec une seule livraison par trajet. Pour s’inscrire, il suffit d’indiquer les tranches horaires de travail qui vous sont favorables. L’entreprise se charge alors de dresser un planning en tenant compte de votre disponibilité. Il faut noter que la boîte paie, à l’heure où nous rédigeons cet article, 5,75 euros sur Paris par commande livrée. Le dimanche soir, la rémunération est multipliée par deux.

  • UberEats

La plateforme UberEats se distingue par le fait qu’elle collabore spécialement avec des restaurateurs. Elle garantit une flexibilité dans le travail, ce qui veut dire que vous pouvez travailler n’importe quand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *