Le volley-assis un sport adapté à tous

Comme son nom l’indique, ce dérivé du volleyball est un sport qui se pratique assis au sol et qui réunit au cours d’une même rencontre aussi bien les personnes valides que les handicapés. Une fois sur le terrain, tous les joueurs reçoivent le même traitement. Ils sont traités de manière égale. Il a été créé aux Pays-Bas quatre ans avant les années 60. Plusieurs raisons ont favorisé cette adaptation. Nous nous attarderons essentiellement sur deux d’entre elles. Il s’agit en fait d’un sport qui nécessite très peu de moyens avec des règles non complexes.

Très peu de matériel

L’un des avantages de ce sport, qui le rend d’ailleurs encore plus accessible et facilite son adaptation est qu’il ne nécessite pas beaucoup de matériel pour être pratiqué. Il vous suffira d’avoir un ballon, un filet avec deux petites barres et bien évidemment un espace de jeu. Pas besoin de matériel coûteux. Le terrain de jeu doit mesurer 60 m, et la hauteur du filet chez les femmes est de 1,05 m et de 1,15 m pour les hommes. L’on utilise le même ballon que celui du volleyball.

Règles de jeu non complexes

Ce sport a pratiquement les mêmes règles que la discipline mère qu’est le volleyball. Le but des deux sports étant toujours le même, celui de réussir à envoyer la balle par-dessus le filet à travers l’espace de passage de manière à ce qu’elle retombe dans le camp adverse. Une équipe est composée au maximum de 12 joueurs parmi lesquels 6 sont sur le terrain.

Il est fait obligation à chaque équipe de classer chaque joueur pour que l’on puisse juger de la conformité aux critères. Le joueur est classé dans une catégorie correspondant à la gravité de son handicap. Au cas où le nombre de points obtenu par un joueur pour les mouvements testés dépasse la moyenne, celui-ci ne pourra jouer étant donné qu’il n’a pas satisfait au critère minimum exigé.

S’il veut y avoir contact avec le ballon, l’athlète doit veiller à ce que ces fesses ne soient pas décollées du sol. Il est proscrit de se lever, ou s’élever ou encore de faire quelques pas. Mais il leur est permis de faire une roulade arrière afin d’empêcher que la balle ne touche le sol. Il est également permis qu’un joueur au cours d’une action défensive dans l’avant-zone se décolle du sol pendant un petit instant.

L’équipe doit avant de renvoyer la balle dans le camp adverse faire au plus 3 touchés de balle. Les contres ne sont pas considérés comme étant des touchés de balle. Il est d’ailleurs réservé aux joueurs de la première ligne.

Les joueurs ne doivent pas non plus se positionner à l’extérieur du terrain de jeu. Celle-ci est déterminée par la position de leurs fesses. Leurs jambes et mains pouvant se retrouver dans la zone réservée aux attaques.

Voilà quelques raisons faisant du volleyball assis une discipline adaptée à tous. Pouvant être pratiquée aussi bien par les handicapés que par les personnes normales. C’est une discipline qui dispose de beaucoup d’arguments à faire valoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *