Comment transformer ses photos en stickers

Adepte de scrapbooking, envie de redécorer votre frigo ou de simplement décorer des objets de la vie quotidienne ? Imprimer des photos sur format autocollant n’est pas toujours évident. Il faut calibrer le papier dans l’imprimante, si vous imprimez en ligne vous payerez des frais de port souvent plus élevés que le coût des photos ou vous devrez rogner sur la qualité de la photo.

Mais il existe une méthode bien plus simple pour imprimer sur papier autocollant : les imprimantes de poche.

Qu’est ce qu’une imprimante de poche ?

Elles sont encore méconnues mais les imprimantes de poche ont tous les avantages d’un appareil instantané sans les inconvénients. Plus petites qu’un téléphone portable, elles se glissent très facilement dans une poche. Elles sont de forme rectangulaire et impriment des photos au format carte bleu qui sortent en 45 secondes, développées et prêtes à être manipulées.

Pour imprimer une photo depuis ce type d’appareil, il faudra installer une application mobile sur votre téléphone, depuis laquelle vous sélectionnerez n’importe quelle photo de votre téléphone ou de votre réseau favori. L’application permet alors d’imprimer la photo telle quelle ou de la modifier et de la personnaliser avant l’impression. Vous pourrez alors ajouter différents cadres décoratifs, des bordures comme par exemple la traditionnelle bordure Polaroid, des stickers et même ajouter des textes ou des dessins personnalisés.

La qualité des photos

Avec un appareil aussi petit, comment fait l’imprimante pour sortir une photo digne de ce nom ? D’autant plus lorsque l’on sait que ce type d’imprimante n’utilise pas d’encre ?!

Les imprimantes de poche utilisent une technologie d’impression appelée Zero Ink. Comme son nom l’indique, ce procédé ne nécessite aucune encre et tout se passe dans le papier. Le papier appelé Zink, consiste en plusieurs couches composés de cristaux de couleurs. La couche de base sert de support et contient un film adhésif pour coller la photo n’importe où. Viennent ensuite trois couches de papier, chacune composé de cristaux de couleur : magenta, cyan et jaune. Une dernière couche sert enfin de finition et de protection de la photo.

Les cristaux à l’origine incolores ne se teintent qu’en réaction à la chaleur envoyée par le rouleau d’impression de l’imprimante. La qualité des photos est plutôt bonne, surtout pour la taille des impressions mais elles manquent tout de même un peu de contraste et de profondeur à cause de l’absence de cristaux noirs.

Combien ça coute ?

Toutes les imprimantes de poche se valent plus ou moins. La HP Sprocket dont vous pourrez lire le test dans le lien est une des plus populaires. Elle coûte une centaine d’euros auxquels il faudra rajouter le coût du papier Zink. Le papier peut s’acheter sous différente quantité et revient en moyenne à 50 centimes par photo. Mais comme pour tout, plus vous en achetez moins le coût unitaire est élevé.

Comme nous l’avons mentionné au début, tous les papiers Zink proposés sont équipés d’une face adhésive. Et attention si vous craquez : l’impression en moins d’une minute, l’appli mobile super simple à utiliser et la taille de l’appareil pourrait bien vous rendre accro à ce petit gadget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *